Cyberviolence : impliquer tou-te-s les élèves

En matière de lutte contre la cyberviolence, ne pas impliquer tou-te-s les élèves pourrait s’avérer infructueux. En effet, chacun-e contribuant à maintenir le système de genre selon son rôle, sa place, toute action sur un groupe ou une catégorie d’élèves semble vouée à une faible efficacité si l’ambition collective est celle de la transformation des rapports sociaux et des relations entre les jeunes dans lesquels s’inscrit le cybersexisme. Evidemment, le temps, les espaces, les ressources et les moyens seront considérés – certainement à juste titre – comme fortement limitatifs de ces ambitions. Toutefois, des solutions peu onéreuses et simples peuvent être imaginées dans le cadre d’une dynamique collective. Dans certains établissements les jeunes et/ou les adultes nous ont fait part de dispositifs ou de ressources collectivement identifiées comme positives et que l’on peut citer à titre d’illustration, sans ambition d’exhaustivité : / la médiation des conflits par des adultes à l’intérieur de l’établissement (mais ne relevant pas directement du personnel de l’établissement) ; cela ne concernera pas les faits de violences qui relèvent d’un autre périmètre et d’autres actions mais pourra être utile en matière de prévention ; / la médiation par les pairs : technique qui implique de revenir sur les faits objectivables et de travailler sur le ressenti des différents protagonistes ; cela ne concernera pas les faits de violences pour lesquels la médiation n’est pas adaptée car elle met au même niveau victimes et agresseur-e-s. / le dispositif pédagogique responsabilisant les jeunes, comme le conseil coopératif, dont les fruits amenant à la clarté d’expression d’une pensée réfléchie et critique ; / les dispositifs de type « ambassadeurs et ambassadrices contre le harcèlement » ont été mis en place à l’initiative du Ministère de l’ Éducation nationale. Cependant ces dispositifs peuvent mettre les élèves dans une situation de responsabilité parfois trop importante au détriment des adultes. Repenser le dispositif dans le cadre d’un partenariat jeunes/adultes pourrait être avantageux.

Notice: This work is licensed under a BY-NC-SA. Permalink: Cyberviolence : impliquer tou-te-s les élèves.